Qu’il pleuve comme si c’était la toute dernière fois

Qu’il pleuve, et que tes eaux forment un déluge emportant dans leurs profondeurs toutes les atrocités de la bête humaine.
Qu’il pleuve, avec autorité montrant aux êtres humains que tu restes un élément incontrôlable entre les mains de l’expert en météorologie capable d’occasionner joie et tristesse sous ton passage.
Qu’il pleuve, et que chaque gouttelette qui tombe redonne vie ou tous les plus grands philosophes, physiciens et docteurs réunis ont échoué.
Qu’il pleuve, s’il tel est ton désir afin que monte vers toi le parfum de cette terre aride qui t’espère semblable a l’amante d’un soldat en guerre pour s’abreuver et s’enivrer de toi.
Qu’il pleuve, pour apporter de la joie à tous ces enfants des quartiers démunis qui n’attendent que tes précipités pour sortir dans les rues, dénudées, ivres de joie pour savourer dans la boue une partie de football.
Sais-tu ma douce pluie que ta mélodie reste une source d’inspiration pour le poète en manque d’inspiration ?
Sais-tu ma douce pluie que ton concert s’admire par les amoureux derrière les vitrines de leurs fenêtres ?
Malgré tes intempéries, les hommes ne cesseront de prêcher tes bienfaits surtout lorsque tu les surprends au cours de la nuit chantant sur les toits, tout en les conduisant dans les bras de Morphée.
Qu’il pleuve s’il tel est ton désir afin que la vie rejaillisse après ton passage.
Que le parfum de la renaissance des fleurs des jardins appelle les papillons, que la verdure décor les campagnes, que les couleurs de l’arc-en-ciel s’aperçoivent dans le ciel
Qu’il pleuve comme si c’était la toute dernière.
Qu’il pleuve, car après la pluie vient beau temps.

Share Button

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *