Le murmure des ancêtres

Sous ses pas lents ancrés dans l’intimité du sable marin, se dessine des formes. Des formes difficiles à interpréter disparaissant sous la puissance des vagues. Des vagues si fortes se heurtant à ses jambes, dénudées à moitié mouillés. La main[…]

Share Button
Continuar leyendo …

Les larmes de Bassam

Yako Bassam Ville aux mille cocoteraies Berceau de l’histoire du peuple ivoirien Patrimoine mondial de l’Unesco N’est-ce pas sur tes bords que débarquèrent les premiers pas du colonisateur ? N’as-tu pas porté le trône de première capitale de l’ivoire ? Ton sable si[…]

Share Button
Continuar leyendo …

La traversée de l’espérance

La traversée de l’atlantique, mon rêve, mon espérance, mon illusion. Oh ! Grandes sont les douleurs qui m’accablent lorsque les portes légales pour cette traversée se referment sur mes pas sans motif valable. Ma haine grandit quand la corruption s’emmêle pour[…]

Share Button
Continuar leyendo …

Qu’il pleuve comme si c’était la toute dernière fois

Qu’il pleuve, et que tes eaux forment un déluge emportant dans leurs profondeurs toutes les atrocités de la bête humaine. Qu’il pleuve, avec autorité montrant aux êtres humains que tu restes un élément incontrôlable entre les mains de l’expert en[…]

Share Button
Continuar leyendo …

La rose noire

Au seuil de la maison, une rose noir. Dans les cieux des corbeaux en patrouilles. Notre beau jardin a perdu en un instant ses fleurs multicolores. Un départ si brusque sans un dernier baiser, ni un dernier sourire. Oh toi amour[…]

Share Button
Continuar leyendo …

Ma source

Le bruit de sa chute a bercé mon enfance. Maitresse des lieux, elle impose respect dans le silence de la nuit en protégeant les siens. Les soirs, son ciel couronne de mille étoiles les habitants de sa cité la Nawa. Enfant,[…]

Share Button
Continuar leyendo …

Dans la peau de l’ange

Les cloches de son palais ont encore sonné. Déjà, les bougies illuminent les visages aspirants à la sainteté. La forte fumée de l’encens laisse échapper une senteur agréable qu’aspirent avec joie les invités au festin royal. Vêtu de blanc, il[…]

Share Button
Continuar leyendo …

Vas, vis et deviens

  Elle avance seule et solitaire dans la vallée de l’ombre de la mort. Chaque pas est une douleur atroce, un effort supplémentaire. À l’horizon point de chameau, point d’ombre, aucune âme vivante. Le sol aride et désert craque sous[…]

Share Button
Continuar leyendo …

Juste le temps d’un rêve

Juste le temps d’un rêve Je me suis assis sur le rivage pour te contempler en secret. Je me suis laisse emporter par la senteur de ton corps doux et brûlant. Je me suis laisse transporter dans l’univers de mes[…]

Share Button
Continuar leyendo …

MON PARADIS

Des sourires ont illuminé mon visage dans mon paradis. Des larmes ont  coulé des fois dans mon paradis. Déceptions, angoisses, illusions ont convergé sur le chemin de mon paradis. Mais pour chaque larme qui perlait mon visage, il y avait[…]

Share Button
Continuar leyendo …